3 mois ! 🎂

Oh mais c’est hyper interressant ! Et ça me fait voir mes rĂȘves d’un autre angle, beaucoup plus positif ! Celui oĂč ma volontĂ© est si forte que mon cerveau me fait des camps d’entrainement la nuit haha !

Ah moi maintenant de tenir dans ces rĂȘves et ne pas craquer. Ça m’a l’air impossible de controller son attitude dans son rĂȘve mais peut ĂȘtre que je me trompe.

En tout cas merci pour ces infos précieuses :pray:t2:

4 « J'aime »

L’important n’est pas de tenir dans le rĂȘve :wink: Comme vous le dites, on ne le contrĂŽle pas.

Des recherches en neurosciences ont montrĂ© que le cerveau effectue trĂšs probablement ce rĂȘve pour activer des zones et des chemins neuronaux en jeu dans un comportement-clĂ©. Pour vraiment vulgariser, c’est comme excercer des muscles en particulier. En « fortifiant » ces rĂ©seaux durant la nuit, ils seront plus puissants la journĂ©e. Il s’agit rĂ©ellement de fortification physique dans le cerveau (cherchez « myĂ©line »+« sommeil » comme mot-clĂ©s si le sujet vous intĂ©resse).

En rĂ©sumĂ© @Guarana, ne culpabilisez d’avoir rĂȘvĂ© que vous fumiez, cela est probablement fait pour que vous ne fumiez plus en vrai. :muscle:

6 « J'aime »

Aaaah ! Mon cerveau est un super alliĂ© en faite haha ! MĂȘme si ça me complique un peu la vie au rĂ©veil :rofl:

Je vais me renseigner sur le sujet car je trouve ça hyper interressant. Et ayant un TDAH et un TPB l’impusivitĂ© est un de mes plus gros soucis donc ĂȘtre au courant de ce type de mĂ©canisme de defense m’aide Ă  prendre du recul! Merci infiniment :pray:t2:

4 « J'aime »

Excellent, merci pour cette référence ultra intéressante!

3 « J'aime »

Avec plaisir, je peux en partager d’autres au besoin, il suffit de me dire sur quoi prĂ©cisĂ©ment (j’ai fait de la recherche en neurosciences et addiction notamment)

7 « J'aime »

Alors je me permets une question sur mon cas
 J’ai essayĂ© d’arrĂȘter plein de fois, sur plusieurs annĂ©es, j’avais mĂȘme pris l’habitude du sevrage du dĂ©but mais je craquais toujours au bout d’un moment et dans mon esprit, j’avais le sentiment que j’allais me dĂ©barrasser de l’addiction et pouvoir fumer de temps en temps.

En dĂ©but d’annĂ©e passĂ©e, aprĂšs 3 ans sans tentatives d’arrĂȘt (j’en avais marre d’ĂȘtre en « échec » constant), je me suis dit « il faut m’y remettre ». Je n’avais AUCUNE conviction et pas vraiment envie d’arrĂȘter, j’ai posĂ© une date d’arrĂȘt aussi lointaine que possible pour ne pas affronter le problĂšme. Un soir, je pensais Ă  tout ça et je me disais que ça n’allait jamais le faire, que je n’y arriverais pas, cette date posĂ©e c’était une blague, que je me voilais la face, je savais que je n’y arriverais pas. J’ai pensĂ© que j’avais besoin d’aide sinon ça n’irait jamais. 2 ou 3 jours plus tard, alors que j’avais fait le stock de clopes, je me suis rĂ©veillĂ©e le matin et une idĂ©e m’est venue d’arrĂȘter de suite, cette pensĂ©e Ă©tait totalement improbable. Bon j’avais toussĂ© durant la nuit, c’était un peu pĂ©nible mais c’était devenu normal. Et depuis ce jour-lĂ , je n’ai plus fumĂ© et plus bizarre encore ça Ă©tĂ© facile d’arrĂȘter, comme si du jour au lendemain mon cerveau avait changĂ© de pilote. J’ai l’impression que je n’ai rien maĂźtrisĂ©, j’ai laissĂ© faire, je n’ai pas eu besoin de faire le moindre effort sinon subir les effets des premiers jours qui d’ailleurs n’avaient jamais Ă©tĂ© aussi inconfortables. Ca fait presque une annĂ©e. J’ai pas suivi de thĂ©rapie mais c’est comme si en une nuit, mes pensĂ©es sur la clope avait changĂ©. Je me suis trĂšs vite sentie non fumeuse, j’ai pas eu de tentation, mon cerveau s’est reportĂ© sur la nicorette, maintenant si je bois un coup en trop, j’aurais peut-ĂȘtre envie de nicorette mais pas de clope
Bref, je comprends pas comment en quelques heures j’ai pu passer de « j’y arriverai jamais » et je pose une date dans deux mois pour pas me confronter au problĂšme, Ă  « et si j’essayais de suite car de toute façon ce chapitre clope est dĂ©finitivement terminé ». Une sorte de schizophrĂ©nie. J’ai des amis qui ont la foi et ils sont persuadĂ©s que Dieu est intervenu. Je suis un peu plus cartĂ©sienne et me demande quel processus a permis ce reconditionnement si rapide. Et aussi, je suis certaine que je ne refumerais plus jamais, d’ailleurs je n’en rĂȘve pas. Que s’est-il passĂ©?

5 « J'aime »

Merci pour votre tĂ©moignage @maryhoon. Alors je ne peux qu’émettre des hypothĂšses, le format de forum et mon rĂŽle me permettent juste cela.
Et si pour cette tentative, vous ne vous ĂȘtes mis aucune pression et que cela vous a aidĂ©? Ou peut-ĂȘtre Ă©tiez-vous dans une meilleure pĂ©riode personnelle pour arrĂȘter?
Si on prend les diffĂ©rents modĂšles du changement dans la dĂ©pendance (par exemple le modĂšle transthĂ©orique du changement → cliquer sur le nom pour le lien), peut-ĂȘtre vous a-t-il fallu plusieurs cycles pour parvenir Ă  un arrĂȘt durable? N’étiez-vous pas prĂȘte pour une raison ou une autre avant cela?
Il faudrait analyser aussi quels sont les mécanismes qui vous ont fait rechuter auparavant, pour quelles raisons vous (re)fumiez, ce qui était différent cette fois, etc.
Aussi, comme vous le savez maintenant, penser pouvoir fumer de temps en temps aprĂšs avoir arrĂȘtĂ© de fumer est le plus souvent une illusion.

Au final, le principal c’est cet arrĂȘt durable et bravo Ă  vous! MĂȘme si vous avez l’impression que cela ne vous a pas demandĂ© d’effort. Vous avez vraisemblablement prĂ©parĂ© cet arrĂȘt lors de vos Ă©pisodes prĂ©cĂ©dents.

5 « J'aime »

-Aucune pression car jour d’arrĂȘt n’a pas Ă©tĂ© prĂ©parĂ© (Ă©chec pas possible dans ce cas)
-PĂ©riode de vie sans gros stress depuis plusieurs mois
-Je rechutais car j’étais convaincue des bĂ©nĂ©fices et qu’ils me manquaient
-Le jour de l’arrĂȘt non prĂ©parĂ© mais volontaire, j’étais convaincue que je n’avais plus besoin de ce que je considĂ©rais avant comme bĂ©nĂ©fices, pourquoi? Peut-ĂȘtre que les inconvĂ©nients Ă©taient devenus plus importants que les bĂ©nĂ©fices ressentis
-Avant je disais au revoir Ă  la clope, cette fois c’était clairement adieu et sans regrets, sentiment qu’une page se tournait, comme si j’acceptais enfin de devenir autre (same same but diferent)

Oui, plusieurs cycles ont Ă©tĂ© nĂ©cessaires. Peut-ĂȘtre il y a eu un travail en arriĂšre plan dont je n’avais pas conscience qui a transformĂ© Ă  mon insu ma maniĂšre (et le timing) d’aborder l’arrĂȘt final (bon en mĂȘme temps quand un truc marche pas au bout d’un moment on finit toujours par imaginer une autre possibilitĂ©, non?).

C’est hyper intĂ©ressant ces phases, j’aurais aimĂ© voir ce cercle quand je rechutais systĂ©matiquement. Je n’arrivais jamais Ă  la phase maintenance, c’était action et rechute droit derriĂšre.

Merci pour vos informations complĂ©mentaires, c’est passionnant de pouvoir essayer de comprendre.

4 « J'aime »

@Guarana BRAVO a toi, je fĂȘte 2 mois aujourd’hui 
 bravo a tout les membres de la Tribu d’ĂȘtre de si vaillants guerriers :muscle: :clap:

5 « J'aime »

Merci et bravo Ă  toi aussi ! :slightly_smiling_face:

3 « J'aime »