Comment éviter de craquer quand baisse d estime personnelle

Bonsoir. J’ en suis aujourd’hui à 14 jours d’ arrêt. C’ était très bien parti, grande motivation. Des passages difficiles mais que j’ ai réussi à gérer avec divers techniques : la méditation, sport, tisanes, chewing-gum.
Là, mon soucis est que j’ ai le sentiment de me mettre trop de pression.De trop batailler et je trouve ça épuisant. Je sais que cette pression est pour mon bien, mais peut-être que c’ est parce que je le fais avec trop de niaque et pas assez de bienveillance. Plus par fierté que par amour pour moi même. Aujourd’hui j’ ai eu un soucis personnel, une personne sensé me conseiller et m’ orienter m’ a dénigrée. Elle avait raison dans le fond mais les mots employés, la façon dont elle a dit tout ça, était malveillant et elle semblait en plus contente de me dénigrer. Je lui ai dit ce que j’ en pensais…mais ces mots restent dans mon esprit. J’ ai du mal à rebondir. Je suis passée de fière de mon arrêt à un état à nouveau ou je m autosabote suite au discours de cette personne, qui m’ a fait revenir toutes les croyances limitantes que je peux avoir sur moi et sur lesquelles je travaille. Bref mon estime a chuté. L’ envie de reprendre est grande. Et là encore, je pense plus à ma fierté que à moi même, en me disant que si je recraque, je vais avoir honte car j’ ai parlé a beaucoup de personnes de mon arrêt sur les réseaux et sur des pages publiques, avec mon vrai nom. J’ ai montré l’ image d’ une personne combattante, guerrière, sans faille, ayant changé etc, ce qui me rendais fière car a la base je suis hypersensible, reservee etc .J aurais peut-être du ne pas en parler autant sur les réseaux. J’ ai cru que ça me motiverait, ce qui est le cas… fierté oui… mais après je risque d’ avoir une grosse chute si je craque par rapport à l’ image que j’ ai pu montrer.
Ma question… Comment gérer son envie de reprendre quand on traverse une phase de baisse d’ estime ? Car personnellement mon envie d’ arrêter est venu du fait que je me suis rendue compte de ma valeur… Donc la motivation disparaît grandement quand mon estime chute.
Merci pour vos réponses/conseils

4 « J'aime »

Un grand sujet que l’estime de soi… C’est clair que réussir à arrêter de fumer provoque une montée d’estime de soi, du coup tu peux peut-être essayer de te reposer là-dessus; premièrement tu as réussi à prendre la décision, celle que beaucoup d’entre nous repousse à longueur de temps jusqu’à fatalité, ensuite en plus de prendre une décision qui modifie ton quotidien, tu as eu la force de la mettre en œuvre et cela avec motivation durant ces 14 jours d’arrêt, c’est loin d’être donné à tout le monde. Je n’ose pas te dire le nombre de fois où je n’ai pas réussi à arrêter plus que 4 jours, comme plein de personnes… toi tu es déjà allée plus loin et 14 jours, c’est énorme. Tous les fumeurs qui se mettent d’une certaine manière en danger dans le processus de défume sont des guerriers, nous avons une envie et au final c’est grâce à cette envie que toi, moi et lui arrivons à arrêter de fumer. Un coup de mou, c’est normal, effectivement il te faut puiser dans la bienveillance, ta motivation totale va revenir même si cela prend quelques heures ou même jours. Le sevrage n’est pas évident et il faut accepter avec humilité les hauts et les bas, sans ni se surestimer ni se flageller.

Pour les autres, il arrive parfois que nos interlocuteurs fassent preuve de dénigrement, on prend cela pour nous alors que souvent celui qui dénigre, se dénigre lui-même en faisant passer cela sur quelqu’un d’autre, en l’occurrence toi. Tu peux aussi regarder cette personne avec bienveillance, si elle ne peut te soutenir, te conseiller et t’orienter, c’est qu’elle n’en est pas capable maintenant vis-à-vis d’elle-même et ne peut donc de ce fait te donner quelque chose qu’elle n’a pas. L’estime de soi ne se trouve pas dans le regard des autres mais bien en nous-même. Cela ne signifie pas se sentir surpuissant mais être apte à se regarder avec une certaine distance. Dans ton cas, cette distance pourrait te guider vers des félicitations d’avoir commencé le processus de défume, l’acceptation que tu ne peux être au top chaque jour mais que ce que tu as projetté envers les autres via les réseaux est ce que tu souhaites être et que tu peux être à chaque instant. Puis si tu n’en es pas sûre: fake it until you make it, crois-y et c’est comme cela que tu te construiras au fur et à mesure.

Tu as 14 jours de défume dans les pattes, ne va pas imaginer que tu n’es pas capable d’aller plus loin car c’est faux, tu as fait le plus dur et tu peux te féliciter!! Sois fière de toi, bravo!!

7 « J'aime »

Continue de te faire confiance @Fleurdelune, comme tu sais te fier à ta juste intuition de te faire du bien. On interprète souvent plus mal que bien les propos de ceux qui pensent nous aider.
Tu as choisi le bon chemin ! Bonne route.

3 « J'aime »

Bienvenue @Fleurdelune :rose:
J’adore ta photo de profil :heart_eyes:. Trop belle !

Félicitations! Déjà 14 jours d’arrêt!

C’est fou, je ne m’étais jamais rendue compte qu’il y avait des approches tellement différentes de ce sevrage. Tu évoques ta niaque vs la bienveillance.
Et il y en a sans doute bien davantage encore.

La niaque est sûrement top pour amorcer le processus. Mais à moyen-long terme…effectivement tu vas t’épuiser. C’est dans un marathon que tu te lances, pas dans un sprint final.
Donc tranquillement mais sûrement :crossed_fingers::crossed_fingers:

Hypersensible ? J’en connais d’autres… et c’est bien difficile à vivre…souvent. J’imagine.

Toutes les émotions qui arrivent sans barrières c’est whaaa !!!

Et là tu as pris un coup dans l’aile…essaie de relativiser ( facile à dire je sais). Mais les propos tenus appartiennent à la personne qui les a tenu, pas à toi.

Ton auto analyse est incroyable !!

Moi quand je te lis je me demande juste :

Pourquoi ou pour qui tu a arreté de fumer ?
Quelle est ta motivation première?
Pour toi ? Pour quelqu’un d’autre ?

Le sevrage est très egoïste ! Il n’appartient qu’à toi !
Tu as prouvé déjà 14 jours que oui tu peux ! Alors oublies les autres et fonces !!!

Sans substituts ? Ca reste une possibilité pour un passage difficile :woman_shrugging:

Pour toi, ta santé, tes finances, ta vie !

Tu sais @Fleurdelune que tu peux le faire !

Sois fière de chaque minute :muscle::muscle:

De tout coeur avec toi :rose::green_heart:

5 « J'aime »

Bienvenue dans la tribu @Fleurdelune

Ouah ce qu’on peut lire ici est incroyable :heart_eyes_cat:
Tellement de choses très justes .

Tu es au bon endroit.

Tu sais, les personnes qui par leurs mots blessants pensent avoir toujours raison, ce sont souvent ceux qui t’envient … j’en connais aussi. Peut-être aussi qu’elle ne s’est pas rendue compte qu’elle brisait ton élan!

Ce que je retiens c’est que tu constate aujourd’hui que tu veux plaire et être une vaillante. C’est normal, mais ce n’est pas comme cela que ça marche .

D’abord c’est à toi que tu dois plaire et ensuite les autres verront que tu te respectes et donc tu peux aussi les respecter… les immenses efforts que tu as fait sont pour toi et seulement pour toi. Personne ne te rendra ta santé si tu échoues, alors crois-moi, c’est uniquement pour toi qu’il faut le faire .

14 jours ! Mes félicitations car ce sont les plus durs. Maintenant que tu as trouvé le chemin, avances gentiment. Jour après jour. Sois fière de toi et seulement pour toi . Bientôt tu verras des bénéfices à tes efforts.

Nous sommes fragilisés en période de défume. C’est normal que ton moral fluctue. Tu as le droit d’être moins bien et que ceux qui ne comprennent pas, passent leurs chemins. Laisses les parler et sois confiante en tes espoirs et ta détermination.

Fais-toi plaisir, marche, nage, chante, cherche un truc qui te fait rire, par exemple un comique sur YouTube…

Repose-toi beaucoup. Au début c’est mieux de laisser un peu les autres de côté et ne penser qu’à ton objectif. Dors autant que possible.

Tu vas y arriver et nous sommes là pour t’écouter si parfois tu doutes .

Pour ce qui est de ton hypersensibilité, je comprends, j’ai le même souci. Parfois les gens disent des choses qui te paraissent énormes et qui te blessent, mais eux-mêmes ne le voient pas comme toi , ils n’ont pas les mêmes émotions que toi et ne savent pas qu’ils font mal. C’est à toi de relativiser et de te dire que ces mots n’ont pas le même impact dans leur bouche. Ils ne peuvent pas comprendre ce que tu ressens parce qu’il ne sont pas comme toi. Tu as une fragilité émotionnelle différente et cela est souvent difficile à vivre . Essaie de chercher si ces choses là méritent autant d’importance que ce que tu leur donnes. Avec le recul, tu verras qu’il vaut mieux laisser les gens blaguer si cela leur fait du bien… passé l’orage, tu verras que finalement ça n’a plus d’importance . La vie continue et le temps efface bien souvent ces petites imperfections.
C’est difficile d’être hypersensible. Tu peux essayer d’y réfléchir et de donner moins d’énergie pour ces différences entre toi et les autres . Nous sommes faits comme ça et il faut trouver la meilleure façon de nous protéger

Courage :four_leaf_clover::four_leaf_clover::four_leaf_clover:

8 « J'aime »

Hey @Fleurdelune :smiley: bienvenue…

J’ai fait le total contraire de toi je n’ai parlé à personne de ma défume car je ne voulais pas refumer et subir « sois disant » le regard des autres que j’aurais eut mis au courant en cas d’échec…… j’ai été démasqué défumeur au bout de onze jours

Tout cela pour dire ce qui a déjà été dis et qui est plus facile à dire qu’à appliquer (ouai appliquer juste pour changer un peu le fameux proverbe) : l’estime de sois c’est pas le regard des autres c’est soi-même. Je suis mauvais là dedans mais savoir faire fi du regard des autres et ne pas en prendre compte c’est une sacrée force. Et tu le sais @Fleurdelune , quand tu es dans un mood de défume : avec toi la force est.

Sinon pour ce qui est des détails habituels, tu prends des substituts? Négligeable l’aide n’est pas…:grinning::wink:

5 « J'aime »

Salut Fleurdelune, soit la bienvenue. Je penses que tu n’as pas conscience d’être quelqu’un d’exceptionnelle qui après de multiples tentatives a réussi a dire non à la clope et tout cela sans substitut, sans rien, là où beaucoup ont échoué. Si tu as cette force en toi pour dire non à la clope, tu as forcément la force en toi pour dire « merde » (avec un grand sourire, ça a plus d’impacte) à tous ceux qui chercheront à te nuire de façon directe ou indirecte. Cela les embêtent que tu te révelles, que tu montres que tu existes que tu as un caractère. C’est en chutant de nombreuses fois que l’on parvient à réussir. Tu n’as pas arrêté pour les réseaux sociaux mais parceque tu l’as décidé et que tu en avais envie.Tu es une personne à part entière avec des défaults comme tout le monde mais avec beaucoup de qualités et une grande force de caractère.
Si ce proverbe peut t’aider: Dans la vie il y a un enrichissement unique qui est de savoir que les trop longues et trop rares amitiés sont précieuses. Ne culpabilise pas si quelqu’un ne te mérite pas, il vaut mieux avoir une ou deux bonnes amies que cinquantes fausses qui te négativeront, te dénigreront. Tu vois là, je viens sur la tribu de temps en temps pour aider des personnes comme je le peux mais c’est du fond de mon petit coeur et c’est parceque cela me fait plaisir de le faire et pas parcequ’il y a machin ou machine ou bidule sur le réseau tartempion.Tu vas découvrir au travers de ton arrêt que tu ne tolère plus ceci ou plus cela et c’est parceque tu es tout simplement en train de changer, d’évoluer de grandir de te bonifier et donc cela embête certain. ALORS NE TE LAISSE PAS INFLUENCER. Bises et gros sert fort.

6 « J'aime »

Merci grandement à tous pour vos messages et votre soutien.
Hier matin, j’ ai malheureusement craqué et refumé. Mais j’ essaies d’ éviter de me culpabiliser d’ avoir chuté, car je sais que la culpabilisation ne fera que faire baisser encore davantage mon estime et donc m’ entrainera à rechuter et ne m’ aidera pas à rebondir. Hier soir, j’ ai déchiqueté les cigarettes du paquet que j’ avais acheté le matin et j’ ai tout mit à la poubelle . Ce matin, c’ est reparti, j’ ai retrouvé ma motivation mais j’ ai l’ impression de devoir à nouveau refaire le parcours (en moindre peut être car j’ avais acquis des choses pendant ces 15 jours)
Oui, ce que j’ en retiens et ce que je vois aussi dans vos commentaires c’ est que c’ est une chose à faire pour soi même . Et aussi que il est important de rester sur ses convictions et de continuer de croire en ses propres valeurs malgré les discours extérieurs (que ce soit ceux des autres ou nos propres discours internes négatifs qui reviennent)
Prendre du recul avec les pensées de mauvaises influences et mettre davantage son attention sur les pensées bienveillantes. Ce sont généralement des choses que l’ on sait au fond , mais personnellement je dois régulièrement me les repéter car je m’ égare souvent
Pour les réseaux sociaux justement, je suis souvent sûre de certaines choses mais en lisant des discours contraires, surtout si c’ est dit par plusieurs personnes, je me perd parfois complètement
Peut-être faudrait-il que je fasse aussi un sevrage des réseaux pendant un petit temps pour m’ aider à maintenir mon arrêt et refaire des séances hypnose sur youtube pour bien me « reprogrammer » pour que ça redevienne à nouveau naturel.
Merci beaucoup à tous pour vos retours
On va y arriver :muscle:

4 « J'aime »

Bravo, tu as tout compris sur le craquage, ne te culpabilises surtout pas et ce que tu as fait est au top; un rituel de destruction matériel et retour sur le chemin de la défume, c’est sûr que tu vas y arriver!!! Rebondir est super important et plus encore, il faut imaginer que tout cela est une grande construction du chemin de la défume, il n’y a jamais d’échec mais des pierres à l’édifice. Bravo pour ce beau retour!!!

Trouve au fond de toi ce petit lieu secret où tu te sens bien et où personne ne peut intervenir, à force d’entretenir une zone intérieure de confort cela te renforcera. Cet endroit sera aussi ton refuge si tu as des discours internes négatifs.

Les réseaux sociaux, si cela peut te faire de bien une diet n’est jamais de trop, les réseaux prennent notre attention et parfois nous en manquons pour nous même. Il est important d’avoir beaucoup d’égard, de bienveillance et d’attention envers nous-mêmes lors de la défume et dans la vie en général.

En tout cas bravo, t’es sur la bonne voie, c’est génial!!

5 « J'aime »

@Fleurdelune

Qui n’a pas craqué ?
Très peu crois- moi.

Ça t’en apprend sur toi, sur ta façon de penser, de fonctionner…

Ça te rend plus forte !
Alors ne culpabilise surtout pas !!

Tu verras ! Tu pourras surmonter ça, pour toi !

:green_heart::rose:

3 « J'aime »

Les rechutes font partie de l’arrêt @Fleurdelune

Tu es dans le train :grinning: de la défume

Bonjour @Fleurdelune

Comment vas tu aujourd’hui?

3 « J'aime »

Bonjour titine. Aujourd’hui ça va. Mais je repasse par d’ anciens symptômes que j’ avais eu en début d’ arrêt. Mal à respirer et insomnies. J’ avais eu ça les 4 premiers jours de mon arrêt et après ça allait mieux. Le fait d’ avoir refumé mardi a du me réhabituer, comme quoi l’ habitude revient très vite. Donc je vais faire de mon mieux pour ne pas craquer du tout même pour une car après faut repasser par les jours de sevrage. J’ ai anticipé dans mon esprit comment j’ allais pouvoir réagi face aux tentations lors des repas de famille de Noël et de la soirée du nouvel an…car je sais que ça peut être un passage avec davantage de tentations. Je me suis dit que je boirais peu d’ alcool (bon…je bois rarement mais pour ce genre d’ événements ça m’ arrive) . Pour garder idées bien claires. Je me suis dit aussi que peu importe si certains de ma famille ou amis eux fument ou boivent davantage, je vais les laisser faire sans leur faire la morale mais je leur demanderais par respect de fumer dehors et pour ceux qui pourraient faire certains commentaires, je m’ y prépare aussi. Je me dis que ce sont des proches donc ils doivent accepter mes choix et changements de comportement. J’ ai réfléchi à plusieurs techniques en cas d’ envie ou de montées émotionnelles. M’ isoler un peu aux toilettes pour refaire le calme ou regarder ma fille, mon compagnon, changer de conversation, mettre mon attention ailleurs. Si je passe le cap.des périodes de fêtes, à mon avis ce sera très bon signe. Me suis fixée ce défi personnel pour moi.
Je mets des patchs 21 mg pour m aider et je me suis fabriquer une sorte de paille en bois en perçant un trou dans un bâton, je respire avec pour faire mes exercices de relaxation et me détendre, ça fonctionne bien. J étais pas pour la vapoteuse. Là, j imagine que j inspire le calme, la confiance, la force , l énergie dont j ai besoin , c est ce qui m aide le plus
Pour les réseaux sociaux, j’ essaie de prendre du recul avec surtout une personne en particulier . Une personne connu dans le domaine du développement personnel,qui avait avec le temps prit trop d’ emprise sur moi car je suivais trop cette personne et étant actuellement au chômage, je m étais un peu trop réfugiée dans les réseaux et en particulier dans les contenus que publiais cette personne et les réflexions que ça entraînait de mon côté. Donc là, je fait au mieux pour varier mes activités et réfléchir sérieusement à ma réorientation professionnelle et à passer à l action pour réaliser mes projets. Là aussi tout comme avec la cigarette, ce sont de nouvelles habitudes à mettre en place. Dans ma période de chômage, j avais pris de mauvaises habitudes ou excès, excès d écrans, excès de réflexions et excès de créations, rêveries. Je sais que quand je vais reprendre le travail, tout ça se stabilisera.
Merci à vous, d avoir prit de mes nouvelles. J espère pour vous et pour tout ceux de la tribu que vous tenez le coup dans ce chemin de changements et de libération et je souhaite de bonnes fêtes de fin d année à tout le monde

3 « J'aime »

Bonjour à tous,

@Fleurdelune,

C’est intéressant à lire ce que tu développes dans tes écrits.

L’arrêt du tabac est une étape dans un cheminement personnel qui ne s’arrêtera vraisemblablement qu’à notre mort. Loin de moi l’idée d’être sombre, mais c’est à l’inverse plutôt joyeux. Sans nous en rendre compte, chacune de nos actions fait partie de ce cheminement.

La différence avec le tabac, c’est que la charge émotionnelle est très forte. Il nous renvoie à beaucoup de choses. Le côté influençable que nous avions lorsque nous avions démarré et l’appréciation négative de ce manque de personnalité initial.
Par la suite, ces habitudes d’inhalation sans nous rendre compte de l’inutilité du geste. Ce côté mort vivant ayant au fond de soi l’information que ce nous faisons nous nuis mais malgré tout nous poursuivons.

Quand tu décides d’arrêter, tu reprends ton destin en main. Mais nos faiblesses ressurgissent également. C’est pourquoi l’arrêt du tabac est à mon sens une remise en question complète de nos forces et faiblesses. C’est le parcours que tu connais actuellement. Il n’est pas aisée à priori, mais il est nécessaire pour grandir et mettre loin derrière nous ces fragments de vie et jugement que nous ne voulons plus.

Maintiens ta force et ton envie d’arrêt. Au fur et à mesure ce sera plus simple. Et tu auras ainsi un ciment de réussîtes sur lequel t’appuyer pour tous tes autres changements.

Bonne route à toi

3 « J'aime »