Arrêt du tabac et trouble

Bonjour à toutes et tous,

J’ai arrêté voilà un peu plus d’un mois - 37 jours pour être precise-.

J’avais envie et besoin de partager ce que je traverse avec vous.

C’est ma deuxième réelle tentative d’arrêt. Pour être honnête je souffre de mon tabagisme depuis plusieurs années et cela fait bien longtemps que j’ai lu Alen Carr et abandonné toute idée de la cigarette plaisir.

J’ai recommencé la dernière fois suite à une grosse crise de déprime et de detresse. Pas dans un moment de craving mais après avoir mûrement réfléchi pcq non je n’étais pas dans un moment où j’avais les ressources pour affronter ce que le sevrage tabagique représente pour moi. Pour planter le décor, lors de mon précédent essai on était en plein confinement et j’avais mon fils de 2 ans et demi et mon bébé de 3 mois😅.

Après un mois et quelques jours d’arrêt m’y revoilà: grosse crise de décompensation avant hier et urgences psy hier. Dérégulation émotionnelle, réactivation de mes troubles du comportement alimentaire, crise psychotique, … la totale.

Pour tout vous dire je souffre du trouble borderline et probablement d’un tdah. J’ai fait ma vie malgré tout et je me suis plutôt très bien stabilisé au vu de mes fragilités. Mais voilà la cigarette et bien c’était mon régulateur émotionnel.

Sortie des urgences hier, discussion avec le psy, grosse réflexion, et j’ai malgré tout décidé de poursuivre l’arrêt.

C’est très dur de voir partir en éclat toutes les défenses et stratégies de stabilisation que j’ai mis si longtemps à construire en thérapie.

Je sais aussi que c’est une autre facette de mon combat avec borderline. combat que j’ai besoin de partager avec vous puisque Malheureusement dans la vie quotidienne il n´est pas possible de parler de parler de cela sans etre stigmatise.

merci d´avance pour votre bienveillance❤️

7 « J'aime »

Tu es courageuse @LaureP . Ton parcours le prouve… et tu vas surmonter ce passage aussi :muscle:
De ce que je connais, la personnalité borderline se caractérise par une hypersensibilité? Tu dois donc vivre chaque événement avec les émotions x 1000. Arrêter la clope est sûrement un peu plus difficile pour toi mais, comme tu as su construire ta vie, tu sauras évincer le poison.
Je t’envoie plein de bonnes ondes 🩵

6 « J'aime »

Bonjour @LaureP félicitations pour ton arrêt et de garder cet état d’esprit malgré les difficultés que tu rencontres. J ai l impression que tu vas y arriver :+1:Je le sens à travers tes mots :grinning:.
Est-ce que tu utilises des patchs ou autre ? Pour ma part les patchs ont vraiment simplifié mon arrêt par rapport aux autres fois !
Pas la peine de péter les câbles si on peut avoir des substituts :joy::joy::joy:.
T inquiète pas…ici pas de jugement !! A chacun son histoire et son sac à dos :grin:

4 « J'aime »

Hhahaha nan tkt j’ai la même philosophie. j’ai patch+ gomme et je suis suivie par un tabacologue et un psy.
J’ai deux enfants je me sens pas de jouer à la roulette russe.
Merci de ton soutien!!!

3 « J'aime »

Merci de tes mots !!!
:heart:

4 « J'aime »

Tout le monde n a pas ta logique !! Dommage :laughing:. Accroche toi ca vaut le coup. :wink:

3 « J'aime »

Bonjour à tous,

@LaureP, je te trouve courageuse d’évoquer le trouble de personnalité qui est le tien. L’anonymat aide il est vrai. Malgré tout, le fait de verbaliser ses troubles nous met souvent en situation de faiblesse par leur reconnaissance.

Comme tu le soulignes, le tabac n’est qu’une béquille émotionnelle. Il permet faute de mieux de mettre sous silence nos troubles profonds. Le véritable travail est celui de la gestion de ces troubles. Loin de moi l’idée d’imaginer trouver une solution à tes maux anciens. L’humilité face à ça est de mise. Parcontre, tu n’es pas seule. Nous avons tous nos faiblesses. Plus ou moins grande. Notre chemin personnel doit nous mener à les surmonter, pour vivre avec.

L’arrêt du tabac fait partie de ces améliorations du quotidien qui les rendent surmontables. Chaque pas est un but. Celui du quotidien qui est le seul à mener. L’avenir est incertain. Concentrons sur la minute d’après avant d’imaginer un avenir radieux.

Bonne route et n’hésites pas à revenir. Nous serons toujours là. :+1:

5 « J'aime »

Bonjour @LaureP, tout d’abord courage, nous sommes toutes et tous avec vous.

La cigarette était donc une sorte de pilier pour vous, au niveau psychologique. Je vous conseillerais de regarder avec votre psy pour trouver des activités pilier qui peuvent remplacer la cigarette. Bien sûr, ce n’est pas facile de la remplacer et il faudra peut-être essayer plusieurs activités avant de trouver quelque chose. La cigarette a un effet immédiat… Il faut trouver quelque chose d’immédiat. L’idéal est de regarder dans vos hobbies et vos passions: qu’est-ce qui dure le temps d’une cigarette, que vous pouvez emporter avec vous, qui peut vous procurer de la relaxation et un bien-être immédiat? En vrac, cela peut être écrire un poème, en lire un, chanter, méditer, faire une pause sportive, résoudre un casse-tête chinois et bien d’autres choses.
La cigarette faisait partie de vos fortes habitudes, c’est donc un comportement à changer… par un autre, sain cette fois :wink: La bonne nouvelle, c’est qu’à force, vous allez parvenir à casser cette habitude. Vous semblez déterminée et c’est un très bon point de départ pour faire ce changement. Un excellent prédicteur!
Et bravo pour avoir dépassé le mois, c’est une excellente victoire!
:muscle:

4 « J'aime »

Tu es une super nana Laure :clap::+1:t3:
Continue ton combat contre cette saleté de clope tu vas y arriver ça ne fait pas lombre d’ un doute !
Je te félicite d’avoir pris cette très bonne décision !
Et comme dis Caro :wink: on a tous notre sac à dos bien chargé :smile: et ici c’est sans jugements i!
Moi je crois en toi !
:muscle:t3::muscle:t3::muscle:t3:

7 « J'aime »