Épuisement

Salut la tribu.
Jusqu’ici j’étais très positive mais je rencontre quelques difficultés qui m’abattent le moral et commencent à m’handicaper.
Je n’ai pas peur de reprendre le tabac car j’ai la chance de vivre ma défume comme @maryhoon, @Marc1 et d’autres si j’ai bien compris : porte fermée, pas de tentation même si des manques, cerveau totalement convaincu que plus une.

Malgré ça, je suis épuisée. Physiquement je veux dire. J’ai du mal à aller au bout de mes journées, je me réveille comme si je n’avais pas récupéré, je lutte au travail (et il est exigeant), je m’écroule le soir.
Pourtant j’essaie de tout faire comme conseillé : magnésium, vitamines, moins d’excitants, sport, bouffe plutôt saine mais ça c’était déjà avant (même si quelques accès de sucré)
Ça va faire deux mois bientôt d’arrêt, au début j’avais la pêche et là je tombe d’epuisement mais vraiment. J’ai des analyses de sang à faire cette semaine, mais je n’en attends pas grand-chose.

Help ! Je sais qu’une certaine fatigue est normale mais à cette intensité (ma fatigue est extrême alors que je suis habituée à être très active et j’en fais déjà deux fois moins) ça me parait bizarre et surtout tant de temps après alors qu’avant ça allait bien ?
Qqn.e a connu ça ?

Merci de m’avoir lue.

9 « J'aime »

Bonjour @Pachi,

Pas drôle ce que tu traverses. La fatigue physique vient souvent, une fois écartée le problème médical, d’un état mental lié à l’épuisement.

Même si tu as l’air de bien vivre ta défume, la sournoise revient souvent insidieusement. Alors que paradoxalement, l’arrêt du tabac doit donner un surcroît d’énergie, il arrive que ce soit l’inverse. Le tabac servait par moment de récompense et nous donnait l’impression d’être vivant lorsque nous nous adonnions à cet affreux vice. Or, une fois privé de cette dernière, nous pouvons perdre de manière contre intuitive le « gout » de la vie. Tu sais ce sempiternelle ancrage que l’on nous a donné : sacrifice (travail ou autres) entraîne récompense.

Après ta fatigue est peut être liée au fait que tu grandisses en tant que personne et c’est par moment lourd à supporter. Tu sais lorsqu’on change de vie en sortant de sa zone de confort on peut avoir une ivresse des sommets qui est assez épuisante et douloureuse. D’ailleurs connaît tu la mue du crabe à ce sujet ? Si oui, tu sais que le crabe lorsqu’il grandit, doit changer de carapace. Pour se débarrasser de son ancienne, il souffre terriblement car son corps grossit à l’intérieur pour s’en débarrasser. Ça l’épuise mais c’est la seule issue. À la fin, il finit par se sentir totalement à l’aise dans sa nouvelle carapace. C’est peut être ce que tu vis.

Quoi qu’il en soit bon courage à toi, et n’hésites pas à consulter un médecin pour s’assurer que tout va bien. :+1:

8 « J'aime »

Bientôt 2 mois ! @Pachi, BRAVO.
Quelles bonnes habitudes qui décoiffent un manque, te transportant loin de ce sale tube, as tu mis en place ? Le cerveau a horreur du vide. Penser au manque ne fait que l’accroître. Par contre devancer ces moments où le clope semblait nous relaxer par une activité, une idée, un mantra, un objet ou tout autre astuce qui deviendra réflexe - comme le devint cibiche- construira notre nouvelle identité de non-fumeur heureux et tranquille !
Paris est bien grisatre, nos petits commerçants sont inquiets et les travaux à chaque coin de rue pour accueillir les JO ne créent hélas pas l’euphorie !
Projette toi dans Ta Réussite !

5 « J'aime »

Bonjour @Brahim
Merci pour le temps que tu as pris pour me répondre et pour la profondeur de ton message.
J’aime ton image du crabe, il y a sûrement du vrai (même si justement ce que j’apprécie dans mon arrêt cette fois, est que je n’ai pas l’impression de perdre un morceau de moi, de mon identité, mais bien juste d’avoir retiré un parasite. Mais peut-être que je me trompe et que c’est plus fort que ça)

Je n’ai pas l’impression non plus de trop lutter mais là encore, comme je n’aime pas m’arrêter sur le négatif, je le minimise peut-être et mon corps me le dit avec cette perte intense d’énergie. J’ai pourtant eu un regain immense au début, j’espère que cela va revenir.

En tout cas merci encore, j’ai matière à relire et réfléchir…

7 « J'aime »

Bonjour @Ola

Merci bcp pour ton message.

J’essaie d’avoir d’autres plaisirs et remplacements : de bons thés moi qui n’y connaissait rien donc moins de café, moins d’alcool mais des boissons sympas pour ne pas me priver de tout, des petits tours dans le quartier aux moments où j’allais en griller une, je me suis mise à (-re) courir et ça me fait super plaisir…

Mais oui peut-être sur le temps long mon cerveau est plus dur à dompter je ne sais pas.

Merci pour tes mots, car la fatigue assombrit la réussite justement, mais je vais pas la laisser faire (tu vois juste, je me suis échappée de Paris pour la nature ce week-end, je comptais dessus pour me sentir mieux mais je me traîne tjrs, c’est peut-être la déception due à des attentes trop hautes aussi)

7 « J'aime »

Coucou @Pachi

Ho là là comme je comprends ce que tu traverse.

Si je pouvais t’aider je l’appliquerais déjà à moi.
Fatigue intense depuis le début de cette défume, que j’ai attribuée à une prise de poids , à l’âge et à quelques problèmes de santé, voire au job qui devient clairement bcp trop lourd pour moi.

Rien n’y fait ! J’ai un sursaut de mieux que déjà ça ne va plus …

Je ne sais plus quoi penser par rapport à cette défume… et si c’était ça? Même que je suis quasiment sûre que ce n’est pas ça… enfin, pas tout à cause de ça…

Allez ! Tenons nous par la main et essayons d’avancer … demain est un autre jour et ainsi de suite …

Courage … ça va passer avec les petites fleurs dans la prés, même si à Paris tu ne l’es vois pas … mais tu as plus chaud

:four_leaf_clover::smiling_face_with_three_hearts::kissing_heart:

6 « J'aime »

Coucou @Dom

Merci beaucoup pour ton message !
Je ne me réjouis pas que tu partages ce problème, mais je ressens une complicité et une compréhension par une expérience similaire et je te tiens la main volontiers :slight_smile:

Mais toi t’as arrêté depuis longtemps non ?

C’est sûr que c’est dur de faire le tri, si tu as d’autres problèmes de santé et que le boulot te met HS (je ne sais pas quel âge tu as mais j’enrage qu’on exténue les « seniors » - le mot est laudatif dans ma bouche- sans qu’on tienne compte de ce qu’ils pourraient apporter. Dans ma boîte c’est comme ça, on ne réfléchit pas que ce sont des gens hyper valables qui pourraient avoir des missions de transmission de toutes leurs compétences, mais moins de prod et stress car les capacités de résistance s’amenuisent avec le temps, et ce n’est pas une question de valeur !!! Bref fin du HS)

Je ne lâche pas le sport car je sais qu il participe d’un cercle vertueux et défatigue mais j’aurais la tentation de tout laisser tomber (pas la défume mais le reste : ne pas compenser par la bouffe, boire moins, me coucher plus tôt etc) mais je sais que ce serait pire.

Je me demande en réfléchissant si ce n’est pas un rapport au temps qui en fait bouleverse énormément. Quand on fume on marche à l’injection hyper rapide de drogue (plus rapide en terme d arrivée au cerveau que l’héroïne !!! On le dit jamais assez), au shoot, à la décharge de tout en pics et creux.
A la défume c’est tout l’inverse, plus de régularité, mais aussi d’endurance demandée peut-être.

Peut-être que toi et moi nous étions habitués à un fonctionnement en crêtes et arrêtes et qu’il faut à présent vivre le temps dans le corps autrement (j’étais hyper speed en tout !!)

En tout cas courage à toi, et un jour après l’autre…

6 « J'aime »

Bonjour @Dom, @Ola,

Pachi,

Un des points extrêmement positif de l’arrêt, est qu’il nous remet en route psychologiquement et physiquement. Quand je fumais, j’avais tendance à me laisser porter par une succession d’événements de vie sans avoir aucune prise dessus.

Bien que satisfait globalement de mon existence, je savais que le tabac était un leurre. J’ai décidé alors en plus de l’arrêt physique de travailler sur moi. Sport, méditation, challenges personnels, réflexion spirituelle… Je voulais devenir meilleur en tout. Par le biais d’énormes efforts, j’y suis arrivé. Loin de moi l’idée de considérer que c’est fini. Mais le chemin que j’emprunte quotidiennement me fait me sentir mieux. Évidemment, j’ai mon lot de peines et douleurs mais je sais mieux les gérer.

Le but de ce long « ego trip » est de transmettre mes sensations qui peuvent être un miroir des votres. Le travail de l’arrêt amène à une multitude de réflexions sur nos vies et sur comment les changer. Sauf qu’au début nous sommes fragiles et pouvons doter a chacun de nos pas. Fort heureusement, la suite est plus aisée. Accrochez vous à votre décision et ne lâchez pas. Le meilleur de vous même est devant vous :+1:

6 « J'aime »

@Brahim
Merci encore pour ces réflexions intéressantes.
Je pense en être proche, mais à l’inverse : j’avais entamé déjà pas mal de choses, ce qui a entraîné l’arrêt en suite logique, car c’était incohérent.

Mais je suis encore « fatiguée » de certaines façons de vivre (vraie vie et émotions ou relations) je crois que c’est ça qui m’arrive.

En tout cas c’est que du bon, si je pouvais arrêter de dormir debout ça serait le nirvâna :))))

6 « J'aime »

Bonjour @Pachi et bravo pour tes « presque » 2 mois.
Moi aussi, j’ai été fatiguée un certain temps, ça va passer. J’espère que tu dors bien au moins.
N’oublie pas que la vilaine est un excitant par la nicotine qu’elle contient.
Allez courage, on est avec toi.

5 « J'aime »

Merci @Kounga1 merci merci à toi et tous

Je dors super mal moi qui étais une marmotte (ce qui ne m’empêche pas d’être irrésistiblement attirée par le lit
:sleeping_bed::yawning_face:) :rofl:

Allez je vous crois ça va passer :sleeping::zzz:

6 « J'aime »

@Pachi ça aussi ça va passer, j’étais comme toi, j’ai très mal dormi les 1ers mois. Arme-toi de patience, tiens bon, tu vas être un winner à long terme.

7 « J'aime »

@Kounga1
Mon erreur a donc été aussi de penser en jours….

Max en semaines…

Mais en fait c’est en mois ! :scream:

Que personne n’écrive années ou je m’enterre (ou je me congèle) en attendant la fonte des glaces (qui ne va pas tarder ceci étant)

6 « J'aime »

Certains pensent qu’il faut 12 mois. 12 mois de réajustements. Ils sont de plus en plus fins à la fin. La défume c’est assez long… L’esprit, le corps…Mais ça doit être différent pour chacun finalement…

Pour la fatigue, ça peut durer un bon moment avant que cela se régule comme il faut, patience…Bravo pour le sport, c’est une super réponse. C’est beaucoup de changement dans la défume, c’est épuisant mais c’est ce qu’il faut pour tourner la page de la clope. Pas de miracle…

5 « J'aime »

Merci @maryhoon

Grâce à tous vos mots je vais reprendre courage et patience.

4 « J'aime »

Et oui @Pachi c’est très probablement encore la defume cette fatigue. Le gros passe le 1er mois mais le fond prend un peu plus de temps. Pour la plupart on a smoké toute notre life sauf au berceau…. Sa passe pas en un clin d’oeil toutes ces années d’intox :man_shrugging:t2:

Courage, sa va aller :sunglasses:

4 « J'aime »

Salut @Pachi

Tu ne me connais certainement pas, mais moi je te connais un tout petit peu (eh oui, je lis encore assez souvent et régulièrement ce qui se passe ici, mais interviens très très rarement).
Donc, je vais juste équilibrer ces connaissances.
J’étais fumeur, un très gros fumeur (30 cigarettes/jour). J’ai arrêté du jour au lendemain (avec quelques essais et craquages avant, il faut pas rêver) sans substitut, sans rien, avec mon épouse qui fumait - et qui fume toujours d’ailleurs - les mêmes cigarettes que moi.
Durant ma défume, j’ai toujours été confronté aux cigarettes sur la table le matin, la fumée de mon épouse et de mon fils, celle de mes collègues de travail, etc.
J’ai été très actif sur cette Tribu pendant longtemps (tu trouveras, si ça t’intéresse, certains post encore présents).
Je ne suis certainement pas plus fort qu’un/e autre et j’y suis arrivé. Alors pourquoi et comment ?
Je sais pas. Je ne vais pas faire de grandes théories psycho/socio ou autres, je ne suis pas doué pour ça.
Ce que je sais, c’est que ton sentiment de fatigue, je l’ai connu aussi et pendant longtemps, presque une année, si je me rappelle bien. Mais ce que je me rappelle surtout, c’est ce changement de vie, changement de fonctionnement, changement de manière de voir les choses qui s’est opéré en moi durant cette période.
Je suis devenu un autre homme et pas seulement physiquement.
Et je suppose bien que cela passe certainement par une fatigue intense pendant une longue période.

Et puis un jour, ça passe et tu te retrouveras sereine, bien dans ta peau et heureuse.

Voilà ce que je voulais te dire. Et surtout, cramponne-toi, accroche-toi, ça en vaut vraiment la peine.

Ah oui, et pour moi, ça fait 915 jours (j’ai regardé mon compteur :wink:) que j’ai arrêté et je sais (c’est prétentieux de le dire, mais c’est une évidence) que je n’y retoucherai pas.

Belle route à toi et à tous ceux et celles qui sont dans la même situation

9 « J'aime »

Magnifique @Claude
Rien n’a redire
Il faut qu’on patiente.
Merciiii pour ce retour :sunny::blush:

5 « J'aime »

Merci @Brahim
Ça nous donne du courage :sunny::blush:

5 « J'aime »

Je souris à la lecture de ton message @Pachi
Oui c’est compliqué le job je suis à 18 mois de la retraite et travailler comme une acharnée me devient presque insupportable.

Je ne sais pas peut-être que je ne supporte plus tout ce que je supportais il y a une année seulement… je me dis que c’est l’âge mais c’est venu d’un coup.

Moi aussi mon lit m’appelle! Ah ah ah … c’est dur … je ne sais plus comment retrouver un peu d’énergie. Je suis bien le week-end et hop le lundi c’est foutu je n’ai plus de courage.

Et pourtant, j’étais tellement active… j’ai pris bcp de poids et c’est difficile de bouger plus quand on a mal partout

Mais bon … je prends des initiatives et j’espère que je vais y arriver…

Il faut y croire . On est côte à côte dans cette démarche. Ma défume se poursuit et j’ai découvert ce soir les chewing-gums 4 mg… beurk :nauseated_face: ça à l’air de marcher et peut-être je serai moins en bas si je suis moins en manque…

Je défume depuis le 23 juillet mais moins les 15 jours des fêtes … je le paie cher mais j’y crois… ça va aller

:sunny::blush::kissing_heart:

7 « J'aime »