Les premières nuits sans fumer : insomnies quand tu nous tient

Hello la tribu,

La nuit me fait peur, je me sens seule et je ressens le désir intense de fumer.

En écrivant cette phrase, je me rends compte de l’idiotie.
Si je suis seule c’est parce qu’il n’y personne avec moi. La cigarette ne remplace personne au contraire elle m’éloigne de nombres de personnes et aussi de certains objectifs professionnels.

Heu c’est moi où arrêter de fumer rends plus sociable. Aujourd’hui, ma famille venait vers moi, on a déjeuner ensemble, ma nièce m’a fait un câlin.
Ça
Je réalise tous les jours l’impact de la publicité ou le lobbying du tabac et ils ont fait un travail remarquable !!! S’il avait dirigé leurs compétences pour combattre la faim dans le monde nous serions dans un monde de bisounours :rofl::rofl::kissing_heart:

3 « J'aime »

Coucou Amelita !
Excellente analyse de la situation! Je comprends tout à fait ce que tu ressens le soir ( la nuit) avec ton désir de fumer. Comme pour combler une absence. La clope, personnifiée au point d’en faire une compagne ( une bien mauvaise compagnie en réalité!) La vérité c’est ce que tu viens d’écrire " la cigarette ne remplace personne"
On la croit amie…elle est traitresse. On croit qu’elle nous aide…elle nous enfonce. On croit qu’on est plus fort avec elle…c’est tout l’inverse.
On s’est fait avoir assez longtemps! Maintenant, ça suffit.

Coucou

Tu as quand même pu dormir un peu?
Oui tu vois ce que cet arrêt t’apporte en plus… ta famille… les câlins…
Courage pour ta journée…

Il y a des fleurs de Bach pour la nuit au cas ou :wink:

1 « J'aime »

@Minederien est @Titine
Je me suis endormie à 1h du mat’ en faisant des exercices de méditation et j’ai dormi comme un bébé par la suite.
Merci pour l’orange douce elle a fait son effet.

Je me suis réveillée en pleine forme.
En arrivant sur mon site : à chaque fois qu’on me demandait si j’allais bien. Je répondais oui j’ai arrêté de fumer.
Une collègue a répondu la blague ça fait que 4 jours arrête de nous faire rire ; aussi sec je lui ai demandé si elle continuais à enfumer ses enfants sans scrupules !!!
Je suis sèche mais attention aux personnes malveillantes.
Je lutte et combat la cigarette et je n’ai pas besoins de faux amis :muscle:t4::hibiscus::trophy:

2 « J'aime »

Les gens sont jaloux …
Tiens bon… :muscle:t4:

3 « J'aime »

@Titine je m’amuse et j’en sors grandit.
C’est magnifique de pourvoir dire. « Je ne fume plus ».
Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent quand je suis malade c’est pas eux qui me soignent.

2 « J'aime »

coucou
j’ai lu que parfois, les fumeurs sont tellement malheureux de fumer qu’ils peuvent jalouser leurs amis qui arrêtent… alors ils peuvent même inconsciemment tout pour qu’ils échouent et ainsi ne pas les renvoyer à sur propre échec.
D’autres pourraient certainement mieux l’expliquer que moi mais ce qui compte c’est que tu tiennes bon non pas pour les autres mais pour toi.
Bravo et courage

2 « J'aime »

Moi , j’dis rien. Je fais.
Et je laisse les gens malveillants responsables de leurs réactions. Je crois que Titine et Jeff ont raison: C’est de la jalousie, mais tu le fais pour toi.
Et si tu te sens grandir par cette démarche, alors c’est qu’elle est bonne. :+1: :wink:

4 « J'aime »

@Amelita quand tu passes devant eux… tiens toi bien droite… montre leur que tu es une grande qui ne fume plus :wink:

Courage et bonne soirée :muscle:t4: :kissing_heart:

2 « J'aime »

Bravo à toi pour ton arrêt.

Concernant les gens qui te nargue au sujet de ton arrêt, le répondant du tac au tac est une bonne chose. Néanmoins, il faut veiller à ne pas s’enfermer dans une citadelle imaginaire avec des ennemis fumeurs en extérieur, dont le seul but est de t’assiéger pour que tu replonges :grinning:

Personnellement lors de mon arrêt, j’ai pris toutes les remarques négatives et les ai inscrites dans un coin de mon esprit. Elles me servaient de motivation lorsque j’avais une petite faiblesse. Notre amour propre lorsque nous arrêtons en sort grandi. Il était alors hors de question de laisser gagner les esprits malfaisants.

Concernant tes insomnies, essayes de les voir comme salutaire. Il est rare d’avoir un temps pour soi et procéder à une introspection profonde. Ton arrêt te mets face à toi même. Il te permet de réfléchir au temps qui passe, à la vie que tu veux, tes espoirs, tes doutes…sans faux semblants ni béquille boiteuse. Ceci dit il ne faut pas que ça dure pour que ta jauge d’énergie ne s’amenuise pas excessivement.

Bon courage. Comme je dis souvent, nous sommes meilleurs que ce que nous croyons. :+1:

1 « J'aime »

@Brahim Merci pour ton message.
Mon entourage me connait pour ma reparti, aussi j’ai su que je devais noter, les réflexions avec le nom des personnes sur un morceau de papier, les douleurs et les bienfaits de manière à ne pas oublier.
En cas d’envie, de doute, des papiers sont posés un peu partout, dans mon sac à main, mon bureau, un bonbonnières avec des compliments que l’on me fait et maintenant mon défumage et ses effets.

J’ai toujours aimé les nuits blanches, ces moments qui ne sont qu’à nous mais en ayant hier les douleurs (crampes, corps crispé, crises d’angoisse…) j’ai préféré prendre le temps de respirer 10 fois, d’éteindre tous les écrans et me féliciter pour cette journée de plus gagnée.
De fait je me suis endormie tôt, oui 1 du matin pour moi, c’est tôt parce que quand je fumais, je pouvais m’endormir à 2,3 voire 4 h tous les soirs en me disant une dernière clope et je dors.
or la clope est un excitant, je réalise que j’ai vécu 37 ans dans un mensonge.

Je me retrouve comme l’aveugle qui recouvre la vue et qui définie chaque couleur, aspect, forme de ce qu’il voit.

Je sens les odeurs, je marche plus vite et plus longtemps, je sens meilleur (il ne faut pas s’en cacher) je dors mieux, je me réveille en pleine forme…et je n’ai rien dépensé depuis 4j.
Alors si les gens veulent faire des réflexions ou essayer de me tenter : chouette parce qu’ils sont prévus dans mon challenge,

A dire vrai je me dis : je veux arrêter de fumer pour me sentir mieux, pour voyager plus loin en faisant des économies, pour ne plus passer par le sevrage, pour sentir bon et faire chi… tout ceux qui ne croient pas en moi ! :innocent: :rofl:
surtout quand je pense à la cigarette je pense à un grosse larve immense, baveuse, riche à milliards qui prend encore l’argent des plus pauvres en leur bavant dessus (satanée industrie du tabac) et là je n’ai plus aucune envie de lui donner quoique ce soit; Ni mon corps, ni mes poumons ni mon argent.

Et toi Brahim quel es ton parcours ?

1 « J'aime »

oui @Jeff74 tu as raison, c’est l’effet miroir…quoi ? comment ? elle y arrive et pas moi ?
Impossible : elle triche, ne tiendra pas…c’est rassurant pour les gens que tu ne puisses pas faire quelque chose qu’eux n’ont pas pu mettre en place. Si tu réussis les personnes bienveillantes resteront des amis, les autres te mettront des bâtons dans les roues. J’ai déjà connu ces situations professionnellement alors je suis prête lol : je les attends.
Un peu comme dans Rocky 3 ou sur le ring Rocky dit a son adversaire :« vas-y frappe, même ma grand-mère frappe plus fort que toi ! » et bien en ce moment j’ai la musique de Rocky dans la tête et cette phrase qui est mon mentra de la semaine.
RIP ma grand-mère qui était un ange. :innocent: :smiling_face_with_three_hearts: :innocent:

2 « J'aime »

Merci pour ton retour @Amelita,

Ton écrit est imagé à souhait et très bien formulé. J’ai pris plaisir à te lire.

Personnellement, j’ai arrêté en 2016, après près de 20 ans de dépendance. À 21 ans, jeune, beau :sweat_smile:, sentant bon le sable chaud… j’ai fumé en soirée pour me donner le courage d’aborder les filles… ce satané ancrage du cow-boy, cigarette au bec et plein d’assurance. Le cinéma a beaucoup fait pour cette abomination. Ensuite jeune adulte, je fumais de manière mécanique sans y réfléchir.

Sont venues quelques années plus tard, les prémices des méfaits du tabac. Le souffle court alors que j’ai toujours été sportif. L’engrenage de l’auto destruction également. Comme j’adoptais quotidiennement un vice, pourquoi pas un de plus ? La malbouffe, les soirées arrosées et tutti quanti.

Les enfants ont été un déclic au premier arrêt. Il a duré un an. Ensuite, silence radio quant à la volonté d’arrêter pendant 12 ans.

Le 3 décembre 2016, j’ai décidé que cette fois ci ce serait la bonne. Depuis j’ai littéralement changé de mode de vie. Nourriture saine brute non transformée. Sport quotidiennement avec lèvé à 5h du matin pour 1 à 2 heures de cardio et fitness. Course à pied régulière…

Depuis cette date, j’ai couru 8 marathons et dévore la vie à pleine dents.

Alors crois moi, l’arrêt est une libération. Le conditionnement peut être défait et aboutir à une renaissance sans les poids morts que l’on veut nous infliger… peu de choses dépendent totalement de nous dans notre vie. Elles nous échappent. Fort heureusement ce n’est pas le cas de la cigarette. C’est nous seuls qui décidons ou non de l’allumer :muscle:

1 « J'aime »

Tu as raison @Minederien, c’est une décision personnelle. Elle ne changera en rien ma relation avec les autres. je suis descendue avec mes collègues qui ont toutes fumé devant moi.
Chacun est libre de ses opinions, 37 ans, j’ai été aveugle, aujourd’hui je me sens plus libre car je sais que je ne suis plus dépendante de ces produits.
Eux peuvent bien continuer à gâcher leur vie c’est leur choix et leur décision.
Je garde en tête que je ne dois penser qu’a moi et mon bien être.

En fait merci pour le mouchoir :wink: je l’ai emporté avec moi au travail : top !

1 « J'aime »

Félicitations pour ton parcours @Brahim

tu es devenu un vrai marathonien, bravo :running_man: franchement respect !!! merci pour ce message punchy qui me donne beaucoup d’espoir.

J’aimerai avoir une machine pour aller dans le temps et me regarder dans 10 ans.
Mais il est vrai que déjà en sortant du taf, j’ai failli m’inscrire à la salle de sport. Je vais à la piscine depuis 2 mois tous les week end et j’envisage de reprendre le sport.
Mon médecin traitant est en congés pendant 15 jours, je suis salariée handicapée, du coup quand je vais aller le voir voir le mois prochain pour mon traitement, je vais être fière de lui dire :

  • j’ai arrêter de fumer
  • j’ai repris le sport
    et oup’s en plus je maigri …
    et je sais que lui sera heureux pour moi aussi.
    Arrêter de fumer est un cadeau que l’on fait aux personnes qui nous aiment et tiennent à nous.
    Faire attention à soi est une marque de respect envers autrui.
1 « J'aime »

Alors @Titine c’est fou ce que je me suis senti fière aujourd’hui, en revanche une vraie pile electrique, un moulin à parole, limite je me faisais mal à la tête moi-même tellement j’étais bavarde, je comprends que je dois apprendre à canaliser mon énergie.
De fait, je pense m’inscrire dans une salle de sport ou faire des rando…
Merci pour tes messages, bonne soirée aussi.

1 « J'aime »

ah oui du sport te ferait peut être du bien ;)`Dis nous ce que tu choisis :slight_smile:

Je suis en train de craquer, littéralement, je fond en larmes.
Je grelotte, j’ai des crampes et je n’ai pas le soutient attendu de certains membres de ma famille.
Je suis déçue mais en même temps ça me rappelle pourquoi j’ai commencé à fumer.
Je me suis cachée derrière la cigarette et je n’ai rien réglé.
Ce n’est pas aujourd’hui que cela va aller mieux et subir les écarts sans cette cigarette à été douloureux aujourd’hui.
J’en pleure, je craque.
Je n’aurai pas pensé que j’aurai à résoudre des problèmes du siècles dernier mais je sens que je ne peux pas rester là à me taire et continuer de subir.

Je fuyais la situation en allant fumer mon joint Et Oup’s tout était oublié sauf que rien n’est oublié. Les personnes ne changent pas,
J’ai peur de mes réactions futures, au vu de mes réactions d’aujourd’hui :sob::exploding_head::sob::exploding_head:

@Amelita

Ben dis donc qu’est ce qu’il se passe…
Si tu en ressens le besoin pleure un bon coup ca te fera du bien… ca soulage…
On est plus à cran pendant le sevrage… c’est dur :frowning:

Tiens bon… si non une bonne douche;. un bon bain… et au lit :wink:
:muscle:t4: :muscle:t4: :muscle:t4:

@Titine je ne supporte pas les critiques mêmes minimes. Je suis sensibles et ma nièce m’a fait pleuré sur une question géopolitique bref je craque pour rien

Merci d’être là :hibiscus::pray::hibiscus: