Mal être

Larmes depuis 4 jours, arrêt du tabac rend dépressif voir accentue une dépression

6 « J'aime »

@Mia hello, et oui la nicotine agit directement sur l’hormone du bonheur et c’est aussi car c’est un deuil la défume. On dit au revoir à une très mauvaise habitude bien ancrée en nous et au final on dit au revoir à nous-même d’avant pour devenir nous-même d’après

4 « J'aime »

Salut @Mia
Désolée d’apprendre que les larmes coulent à flots pour toi ces jours .

Es-tu sûre que seul l’arrêt de la cigarette ta mis dans cet état ?

Tu dis, (voire accentue une dépression)
Peut-être. C’est sûr qu’arrêter de fumer est un choc pour ton corps. Ça prend du temps pour tout réguler.

Est-ce que tu prends des substituts? Es-tu assez couverte … ce sont les questions que tu dois te poser et tu peux faire appel à un tabacologue pour t’aider.

Si tu as un fond fragile, arrêter de fumer sans soutien médical est un peu scabreux je dirais.

En tout cas ne reste pas en souffrance. Et essaie de ne pas reprendre la cigarette . Tu dois voir un médecin pour t’aider.

Il y à certainement des solutions à ta déprime. Tu as bien fait de venir ici . Mais ne reste pas à attendre. Tu peux déjà appeler le numéro gratuit pour parler à un tabacologue. Il saura te diriger.

Courage :four_leaf_clover::sunny:

7 « J'aime »

Hello, dispo pour discuter si jamais j’ai aussi connu les moments difficiles après un burnout :slight_smile:

4 « J'aime »

Ces larmes que tu n’arrives pas à retenir sont douloureuses mais elles font partie du processus de la défume, avec ou sans dépression. Avec dépression, c’est encore plus dur, toutefois peut-être peux-tu accueillir ces larmes en te disant qu’elles ne sont que le reflet de la victoire que tu es en train de mettre en place. Tu lâches quelque chose qui a probablement été important; béquille, soupape, on donnait tout à la clope et beaucoup de nos émotions, elle était devenue le buvard de tout ce que nous ressentions; stress, colère, bonheur, tristesse, à tel point qu’on avait le sentiment d’un réconfort. Et quand il n’y a plus ce « réconfort », ben on est seul, seul devant tout ça, un gros chantier dont on n’avait pas conscience, car le produit obstruait la vue. La clope nous a aveuglé de nous-mêmes. Ce que l’on prenait pour du réconfort était peut-être une fuite finalement ou une manière de décompresser. Mais en vrai, c’est juste un produit qui nous a rendu dépendant. Tu as toutes les ressources pour affronter les larmes et la douleur de cet arrêt et la première c’est d’avoir pris une belle décision, tu peux t’en féliciter. Pour la dépression, il est important d’être suivi par un professionnel qui te convient et t’aidera à pouvoir te replacer dans des pensées équilibrantes et sans perpétuelle douleur intérieure. Continue, tu es sur un beau chemin, n’en doutes jamais et sois bienveillante envers toi, ta démarche est géniale elle nécessite de la force alors ne doutes plus de toi car tu es là…

4 « J'aime »
3 « J'aime »

Bonsoir, je tenais à vous remercier, ce site est juste fabuleux grâce à des personnes comme vous! :pray:

7 « J'aime »

Cc

Ce n est pas facile tous les jours peut être aurais tu besoin de voir un psy pour t aider à évacuer toutes ces tensions ? Perso moi j ai arrêté le 14 décembre et par moment impression de perdre pied… On est tous là pour t aider mais peut être le fait de parler à un bon psy pourrait t aider… Je vais prendre rdv pour ma part car en ce moment je ne suis plus joyeuse comme au début l euphorie de ne plus fumer est retombée… Courage :cherry_blossom::cherry_blossom::cherry_blossom:

6 « J'aime »

Bravo @Mia pour ces premiers jours, les plus éprouvants physiquement en effet et dans l’inconscient en prime ! N’hésite pas à te faire aider. Profite des bons conseils de notre nouvel administrateur sur les vrais soutiens. Bonne route également à tous.

3 « J'aime »

:pray:Grand merci, douce soirée

3 « J'aime »

@Mia

Changer de vie est perturbant et arrêter de fumer est un sacré changement de vie.
N’oublie pas que tu as plus de ressource que tu ne crois…

Essaye de comprendre d’ou viennent ces larmes, à quoi est due cette tristesse.
Accepte d’etre submergée par tes émotions, observe les et n’hésite pas à tendre la main et saisir les mains qui peuvent t’être tendues.

3 « J'aime »

Aujourd’hui c’était mon 57eme jour sans et j’étais comme une fontaine, j’ai pleuré et pleuré presque toute la journée … Cette nuit j’avais rêvé que j’avais acheté un paquet en cachette et que j’avais fumé 3 vilaines. Ce cauchemar était tellement réel que quand je me suis réveillée, je croyais avoir vraiment fumé. Je me demande combien de temps encore, cet état de symptômes de sevrage va durer… Quand je lis les messages sur la tribu j’ai l’impression que c’est plutôt les premiers jours que c’est difficile, mais pour moi j’ai l’impression que c’est le contraire, plus le temps passe plus je ressens des symptômes et douleurs que je n’avais pas avant. En tout cas merci beaucoup pour ce forum et tous les partages et échanges d’expériences qui sont une aide précieuse pour rester convaincue que l’arrêt du tabac est la bonne décision.

4 « J'aime »

@Marlau 2 mois d’arrêt, c’est énorme!!! Bravo!!! Souvent les premiers jours sont les plus durs car il y a l’aspect physique qui est intense, avec l’aspect psychologique faut être actif sur les deux fronts… mais il y a aussi des hauts et des bas par la suite et on s’attend parfois à ce que ça soit rapidement rééquilibré alors que notre esprit peut encore jouer bien des tours au fil du temps. Les questions de perceptions de la clope et son arrêt sont prépondérantes, si tu en rêves c’est que ton inconscient travaille encore à cet adieu, c’est normal… Un rituel peut-être pourrait te faire du bien, un rituel d’adieu définitif. Les pleurs font partie du truc, de cet adieu à cette étrange relation qu’on a entretenue avec le produit. @Crokelune parle de changement de vie, c’est ça, c’est énorme, ce n’est pas « juste » arrêter de fumer. En tout cas bravo, tu traverses une phase down et c’est bon signe, ta défume mentale avance et c’est certain que ça ira mieux… patience et bienveillance… et 1000 félicitations pour ces 57 jours!!! :clap::clap::clap::bubbles::heart:

4 « J'aime »

@maryhoon Merci beaucoup, beaucoup, pour tous tes conseils et encouragements, la tribu et les partages sont d’un grand soutien pour garder le moral :smiley:

3 « J'aime »

hello @Marlau

La première fois que j’ai rêvé de clope, ça m’a perturbée moi aussi.
Comme @maryhoon , ma tabacologue m’a dit que c’était mon subconscient qui travaillait à faire une remaniement profond et que ce n’était prédictif de rien: c’est pas parce qu’on rêve de fumer qu’on va plus facilement s’y remettre.

Ma maman a arrêté il y a 2 ans et elle m’a dit que, rarement, ça lui arrivait encore d’en rêver, ou d’avoir tout d’un coup une odeur de clope qui vient d’elle ne sait ou :wink:
On va dire que c’est pour nous rappeler la force qu’on a eu de s’en sortir !!

:wink:

3 « J'aime »

Extra 57 jours @Marlau :smiley::sunglasses: c’est gagné!
Les pleurs c’est une étape du deuil de la défume. L’inconscient grave l’adieu et non pas l’au-revoir.une page se tourne sur un nouveau chapitre de ta vie. Ça avance

3 « J'aime »

Merci beaucoup, beaucoup pour votre soutien.

2 « J'aime »

Bravo @Marlau pour ces 57 jours. Il y a des jours où tout roule et puis sans prévenir 1 jour c est la galère !!! Ca m est arrivé hier…un jour bof et aujourd’hui j étais en formation et journée nickel !!! Va comprendre…c est compliqué notre cerveau quand même !!! Quoi qu’il en soit tu es sur la bonne voie :grin:

3 « J'aime »

De tout cœur merci :pray:, depuis le 20 mars je refume mais, je vais réessayer ! :mechanical_arm:

4 « J'aime »

Bravo @Mia sage décision :sweat_smile:

4 « J'aime »