Cherche partenaire pour arrêter de fumer

Bonjour, je suis fumeuse depuis 20 ans, soit je vis depuis plus longtemps fumeuse que non-fumeuse. Mon corps me dit qu’il est urgent d’arrêter mais mon esprit continue. Je rêve d’arrêter depuis plusieurs années mais mon esprit est plus fort, plus subtil que mon corps. Je commence à avoor le sentiment que je vais mourrir fumeuse et même mourrir d’avoir fumé.
Actuellement je ne travaille pas depuis 3 ans. De plus, ces 3 dernières années j’ai vécu des épreuves très dures moralement et elles font toujours partie de ma vie… je m’en sort pas mal (sans médicaments) mais mon âme vit un certain chagrin. C’est pesant même si je continue toujours à me battre pour garder la joie de vivre.
Il faut dire qu’en étant fumeuse, ça n’aide pas à garder cette fameuse joie. Indéniablement, les produits toxiques que continent les cigarettes détruisent ce bien-être, c’est physique. Forcément, si c’est toxique, c’est mauvais.
Ce matin je me disais qu’il me faudrait trouver un ou une partenaire pour un arrêt définitif. Forme un binôme pour mieux se soutenir. Puis j’ai trouvé ce forum qui permet d’échanger alors je suis là, au cas où cela m’apporte du positif.
Alors si jamais quelqu’un souhaite aussi se lancer dans un arrêt total et definitif de la cigarette, je suis là pour tenter avec.
Merci,

4 « J'aime »

bonjour Paradoxal
Malheureusement ton histoire est « banale » chez nous autres les fumeurs… Je dis cela brutalement car le tabac est brutal, il est même mortel. Le pire c’est que nous savons tout ça, nous savons qu’il est nocif, nous savons qu’il nous tue, qu’il nous rend malheureux, qu’il nous ruine mais nous continuons… Sais tu pourquoi et bien par ce que nous sommes persuadés qu’arrêter nous est impossible, que nous sommes plus dépendants que ceux qui ont réussit à arrêter donc nous renonçons.
Alors nous avons honte de nous nous sommes tristes et nous nous sentons pitoyables.
La bonne chose c’est que tu es maintenant avec nous, ta tribu et nous allons t’aider si tu le veux t’encourager te guider te soutenir. Ici tu trouveras des personnes qui ont arrêté ou qui vont arrêter en même temp que toi.
Bon courage et bienvenue

3 « J'aime »

Je crois que tu es au bon endroit pour trouver un.e partenaire de défume … parce qui’ici, on est tous partenaires ! Alors, voilà, tu as déjà fait un grand pas en avant en arrivant jusqu’à nous, bienvenue à toi. Il ne te reste plus qu’à jeter tes clopes et à te lancer dans ce noble combat. Oui, oui, c’est possible !! Et puis, on est là, on aime lire, on se donne des conseils et on avance tous ensemble, un jour après l’autre, avec nos forces et nos faiblesses aussi. Allez, il faut juste y croire, hop hop hop !!

4 « J'aime »

Bonjour Paradoxale

Tout d’abord félicitations pour ta décision de te faire du bien. Tu as raison la clope c’est du chimique très mauvais. Il faut se le rappeler c’est important. A quoi bon manger bio ou local et fumer des clopes par dessus. C’est juste inconcevable.
Pour ton combat… car oui c’est un combat… tu es au bon endroit.
Tu verras cette tribu est un condensé de morceaux de vie. On est tous différents mais Unis dans le même but.
Chacun de nous a ses motivations propres et les partage avec les autres. Ce qu’il y a de bien dans ce genre de forum c’est que tu peux faire tiens des motifs des autres. Je m’explique : si moi je te dis j’ai envie d’arrêter car je veux être plus belle. Je veux une belle peau des belles dents. Toi tu te dis oh j’y avais pas pensé. Je prends. Si un autre te dis moi je veux faire un marathon dans deux ans. T’es pas sportive mais tu vas l’encourager dans son entreprise.
Alors on est avec toi. Passe du temps à nous lire. Ça occupe l’esprit et les mains.
Bienvenue

4 « J'aime »

Merci pour votre attention déjà.

Aller, j’ai continué sur ma lancée car oui, il faut se lancer à un moment ou un autre pour arrêter cette roue infernale, cette routine… alors je viens de me réserver un week-end complet avec plus de 7 heures par jour de yoga.
Pour casser la roitine, ça va casser !!!
Là je me vois tenir sans fumer tout le temps où je serais au yoga, donc toute la journée, sur 3 jours. J’espère rentrer chez moi K.O.
Je me vois m’autoriser a fumer le soir, après que mes enfants soient couchés. Et j’espère donc être assez fatiguée pour vite aller me coucher et ne pas fumer plus.
Je me mentalise que je vais prendre tellement de plaisir à être non fumeuse toute la sainte journée :wink:
3 jours pour changer le flow.
Le top serait que je continue ensuite, comme j’en rêve, de pratiauer tous les jours minimum 20 minutes de yoga à tous les réveils matinaux.

Merci…

1 « J'aime »

Bravo pour le week end qui va te changer les idées. :clap:
En revanche, pas bravo pour l’autorisation de fumer après le coucher des enfants. :face_with_raised_eyebrow: C’est dangereux. :grimacing: Arrêter de fumer, ça veut dire stop pour de bon, on ne s’autorise pas une clope par ci par là … c’est celle là qui te fait replonger, on est tous d’accord avec ça. Pas de justune, pas même une taffe, rien du tout, que dal, nada ! Et je crois qu’il faut vraiment se persuader du bien de la chose ! Allez, courage, le yoga va t’aider et nous aussi !

3 « J'aime »

Excellente décision que celle d’arrêter de fumer mais, comme dit Chris77, pas pour s’en autoriser une après 7 h de yoga (si tu as déjà l’habitude de tenir ce rythme pendant 3 jours)
L’arrêt se passe d’autant mieux que tu apaises le climat de crainte d’en griller une.
Je prendrais donc l’idée en sens inverse : c’est pour fêter ton excellente décision de stopper le tabac que tu t’offres ce WE Yoga. Tu actives ainsi le bon circuit de la récompense et tu pourras continuer d’en faire 20 mn par jours.
Namasté.

2 « J'aime »

Bonjour et bienvenue dans la tribu :smiley:
Tu as pris une très bonne décision…
Un binôme ? Tu en trouveras sans doute un ici… mais surtout tu trouveras une tribu… une famille qui est là pour te soutenir… répondre à tes questions…
C’est bien de t’offrir un week-end yoga :woman_in_lotus_position:t2: :+1:

1 « J'aime »

Bonjour,

Je suis également une fumeuse multirécidiviste. Cela fait plusieurs années, que j’arrête de fumer et j’ai du mal à passer le cap des 7 mois.
À chaque fois, je craque sous la pression stress, déprime… Bref, je comprends que cela soit difficile lorsque l’on a le moral en berne et une vie compliquée. Pareil, j’ai traversé 3 ans sans activité professionnelle avec beaucoup de difficultés à surmonter …

Selon moi, l’aide d’un professionnel est souvent nécessaire pour calmer l’esprit. Parfois, il est nécessaire d’avoir une béquille chimique pour soulager la souffrance (les médicaments). Le millepertuis est une plante qui homéopathique qui peut aider à la place de la chimie. Il y a également la luminotherapie.

Ce n’est pas pour cela que l’on est moins fort. Les médicaments ne soignent malheureusement pas les maux de l’âme.
Ce serait trop facile … La grande faculté de l’homme est de se relever. Mais pour se relever, il faut tomber.

La cigarette est, à mon sens, un faux anti dépresseurs car elle permet de générer des messages chimiques apaisants parfois donner une sensation d’énergie mais dès que l apaisement ou les autres effets recherchés ont été obtenus pendant quelques secondes. Il faut reprendre une nouvelle dose car les problèmes ne disparaissent pas.

Je viens de lire un ouvrage sur la PNL (programmation neurolinguistiques pour les nuls) et je trouve que les outils proposés pour reprendre sa vie en main sont très intéressants.

Il y a un passage qui parle de la cigarette et du mental qui est déchiré par deux idées opposées : j’ai envie d’une cigarette (plaisir immédiat) et j’ai envie d’avoir la santé et l’énergie. Ce sont deux idées contradictoires pourtant mais c’est souvent le cas (comme un régime). C est souvent une histoire de ce que l’on pense ne pas mériter inconsciemment.

Par exemple, je ne mérite pas d’être heureux, je suis nulle, je n’y arriverai jamais, je ne mérite pas d’être aimé … Ces messages sont faux et autodestructeurs. Il faut absolument se débarrasser de ces croyances pour être en harmonie avec sois-même. Et surtout avoir des rêves que l’on a envie de réaliser. Après le plus dure, c’est de franchir la première marche.

Je ne suis pas un professionnel de la santé, ni de la PNL. Et ce qui m’aide ne marche pas pour tout le monde.

J’ai expérimenté pleins de trucs sur le sevrage tabagique : champix, hypnose, patch, acuponcture, sophrologie, culpabilité extrême (les grossesses).

Mais à chaque fois que je tombe, je réessaye lorsque je suis prête. Un objectif et une marche après l’autre. Rater ou tomber est une occasion d’apprendre.

Quelqu’un a dit « soit je gagne soit j’apprends ». Cela résume mes combats.

Car j’ai eu une récidive ce mois-ci 40 cigarettes fumées. Donc, je retourne depuis samedi aux patchs 14 et aux chewing-gum, sport, lecture, sophrologie, méditations et PNL.

Aujourd’hui, j’ai le moral gonflé à bloc sur la cigarette mais je n’arrive pas à retourner au sport. Donc, j’essaie de vous encourager.

Demain sera peut-être un jour sans.

4 « J'aime »

Bonjour Nani. Si la PNL t’interpèle, tu peux compléter ta dernière phrase avec ce que tu choisis de mettre en place ce jour sans, en essayant de faire intervenir tes sens prioritaires.
Depuis l’éradication du tabac, je continue de faire une rénovation dans beaucoup de domaines avec l’association Hypnose et PNL. Tu peux trouver beaucoup de docs gratuits sur youtube ou FB.

3 « J'aime »

bonjour Nani
bravo pour ta seine motivation de reprendre une fois encore le chemin de la DEFUME. Je suis juste impressionné par ces périodes d’arrêt de 7 mois, c’est terrible comme cette « saleté » peut nous avoir dans sa main aussi longtemps.
Toujours est-il bravo et bienvenue dans la tribu

3 « J'aime »

@Paradoxale
Coucou et bienvenue,

Je suis aussi nouvelle sur le forum. J’ai aussi un parcours fort ressemblant au tiens et c’est pas facile tous les jours.

Je ne vais pas te mentir, j’ai beaucoup de difficultés et le soutien je le trouve ici :two_hearts: donc n’hésite pas à venir.

J’ai trouvé ma sœur d’arrêt par hasard ici à 1 jour près d’arrêt :+1: On est tous passé par des stades plus ou moins pénibles, différents.

Solidarité et soutien. Tu vas y arriver!

1 « J'aime »

Bonjour @Nani @Paradoxale

Je suis une multirécidiviste aussi comme toi @nani je me retrouve dans tes écris.
La PNL je n’en avais pa entendu parler une occasion de découvrir un nouveau sujet :thinking:
J’ai explorer aussi beaucoup de chose je me bat pour l’arrêt depuis plu de 3 ans et effectivement il faut plusieurs tentatives plusieurs rechutes pour pouvoir y arriver pour beaucoup d’ailleurs c’est triste de ce rendre compte à quel point cette addiction est terriblement addictive.
Il faut être fort, trouver ce qui nous va et ce qui nous va pas et faire en fonction en restant toujours très vigilant.

@Paradoxale si j’ai bien compris ce serait pour toi un premier arrêt :thinking:
Bienvenue dans la tribu tu es vraiment au bon endroit d’après tes écris c’est ce qu’il te faut mais pas que car c’est un travail sur soi même aussi à mener.
Tu pourras trouver ici beaucoup d’écrit et diverses solutions ou j’espère tu trouvera la tienne.
Tu as très bien conscience de ce que provoque le tabac sur la santé.
Prends le au sérieux et comme te l’on déjà dis d’autres personnes t’autoriser une t’en autoriseras d’autres.
Ce n’es pas une solution pour arrêter.
J’espère que tu y réfléchiras et que tu trouveras ta méthode.

3 « J'aime »

Coucou,

Bon je ne maîtrise pas les @. J’essaie de répondre aux différentes questions.

Pour moi, le plus dur c’est l’étape du deuil. C’est de se dire que je n’aurais plus jamais cette maudite béquille. Comment gérer les relations avec mes potes fumeurs ? Et lorsque je vois un paquet de cigarettes chez un médecin, ça m’obnubile ou quand je dois faire face à un énorme stress. Et une seule taff c’est réactiver l’emprise de la cigarette, qui est ta sois disant amie. Elle te fais croire qu’elle sera là toujours disponible pour t’aider à la seule condition que tu deviennes son esclave.

Combien de crise de manque le dimanche, ou tu parcours toute la ville pour trouver ta drogue ? Combien de fois tu regardes ton compte en banque en priant que ce petit paquet passe le mois prochain ou de projets week-end que tu ne peux pas payer parce que tu as littéralement fumer les billets ???

Bref, dans la PNL, j’ai trouvé des réponses personnelles de cette lutte entre ceux que je veux (santé, énergie) et le sabotage ( je prends une clope) pour moi c’est le manque d’amour ou plus précisément le rejet.

Donc, j’essaie de visualiser l’instant où j’ai eu cette croyance calmement, je revis en tant que spectateur avec toutes les émotions associées cette scène puis, je diminue le son, l’image devient plus flou, plus petite puis en noire et blanc et cette image devient un tout petit point. Je finis par éteindre ce film pour qu’il ne devienne qu’un toit petit point noir.

Après, je visualise un événement heureux d’amour. Un câlin avec mes enfants, je m’attarde sur les détails : la vue, le son, l’odeur de leur peau, la sensation de leur peau. J agrandi l’image et les sensations pour qu’elles deviennent énormes et quand je me sens bien j’y associe soit un mot, une couleur ou autre chose.

Personnellement, j’ai une envie de me créer un bracelet de couleur pour gérer et mobiliser ces émotions positives.

Mais je n’arrive toujours à me remettre au sport pour gérer la dopamine et l’endorphine (substitut des effets euphorisant de la clope).

2 « J'aime »

Pour le sport, la marche suffit pour activer ces neurotransmetteurs !

2 « J'aime »

Bonjour la Tribu et merci à tous, ça fait plaisir d’avoir votre attention et vos conseils.
(Je risque d’avoir un discours un peu décousu… il y a eu beaucoup d’interventions)

En fait, je ne me dis pas encore que je vais profiter de ce week-end car j’ai peur. Peur d’échouer ou d’être stressée et ne pas profiter du week-end.
En fait moi non plus je ne fais pas de sport et j’aimerais tant retrouver ce plaisir. Le yoga j’en est très peu pratiqué, seule chez moi avec Youtube. J’ai une petite appréhension de ne pas me sentir à ma place durant ce week-end. Mais mon corps sait que cela va lui faire du bien. Et comme en ce moment je passe ma vie à fumer, je me dis que si je ne fume pas durant la journée, c’est comme un arrêt pour moi. Mais au fond, bien sûr que je rêve que cela me reconnecte à mon corps, à mon souffle vital et me fasse oublier la cigarette pour toujours.
En attendant, j’essaie de me visualiser tellement bien durant ces 3 jours que j’ai plus envie de m’accrocher à ces sensations de bien-être qu’à l’envie de reprendre à fumer.
Je n’ai pas envie de me mettre la pression ni la barre très haut, très vite puis chuter aussi vite.
Ce que je remarque c’est que je pressentais qu’un travail par l’écriture m’aiderais, en plus des échanges, alors d’une pierre 2 coups, c’est ce que je fais ici.
En conclusion, je pense que mes chances d’arrêter sont multipliées en combinant quelques jours de changements dans mes habitudes quotidiennes, l’écriture (ici) et l’échange avec vous (ma tribu, merci encore de votre attention).

1 « J'aime »

Bonjour Nani,

Je suis enchantée de te lire, si on peut dire…
J’ai senti une connexion avec ce que tu as écrit. Nous avons pas mal de points communs et je serais ravie que l’on se connaisse de mieux et mieux et surtout que l’on se soutienne pour réussir.

Moi aussi j’ai déjà essayé beaucoup de moyens pour arrêter (acupuncture, séjour en centre hospitalier pour sevrage tabagique, auriculotherapie eten ce moment…).
De nature j’aime aider et sans activité professionnelle, les liens sociaux sont très réduits. J’aime échanger et cela me pèse souvent de ne pas assez le faire…
Et là, j’ai le sentiment qu’en aidant quelqu’un à arrêter de fumer, c’est moi aussi que j’aiderais. J’espère pouvoir t’aider :slightly_smiling_face:

Tu vois, j’ai un petit stock de pastilles à la nicotine que j’avoue me font du bien. Bon j’aime pas trop manger des bonbons ou quoi, c’est pas dans mes habitudes. J’ai remarqué qu’en plus elles me font du bien. Je me dis qu’il faudrait juste que j’en prenne plus régulièrement mais j’oublie. Je crois que c’est mon inconscient…bref. Et peut-être que le fait d’échanger sur le fameux sujet, je vais y penser plus souvent.
Je pense que cela m’aidera pour prendre la décision de l’arrêt définit.

:wink:

Comme je disais

Ça me parle la PNL. J’essaye de faire de la visualisation mais j’ai du mal. J’ai déjà essayé l’hypnose plusieurs fois et cela ne me convient pas du tout.
En fait, je suis plus du côté de la pleine conscience. Mais j’aimerais développer la visualisation. Je sens que je n’y arrive pas car je suis tout simplement déconnectée de mon Moi. (J’espère que le yoga va m’aider)
C’est comme si mon corps et mon esprit sont dissociés… je suis en mode « automatique ».
C’est ça, une foutue béquille… qui au final, c’est la béquille qui nous rend handicapés.
Alors que en fait, sans ça, nous serions tellement fortes.
Mais oui, je te rejoins, c’est bien un auto-sabotage.
Pour ma part j’ai ma mère qui est devenue totalement handicapée en 1 ans à la suite de 3 avc. J’ai tellement de peine pour sa situation que souvent je me suis demandée si je 'essaye pas deme mettre en handicap aussi par compassion… je suis hypersensible, ou bien je le suis devenue.
Du coup, il n’y a pas qu’un noeud a défaire mais plusieurs… alors, la stratégie n’est pas de défaire les nœuds en réalité, car il faudra faire avec, c’est ainsi. Il vaut mieux alors se tourner vers le positif, ceque j’ai tendance à être moins sensible par nature (fait chier!!!).
Oui, (par exemple) en même temps que ma mère était gravement malade j’etais enceinte d’un garçon. Nous avions déjà une fille et j’ai toujours voulu avoir un garçon. (C’était une période très forte en émotions, ce qui ma valu une belle fatigue dont j’en sors à peine).
Et toi, te sens-tu comme moi à moins bien voir le positif dans ta vie ?

Tu as déjà arrêté (à plusieurs reprises si j’ai bien compris) et plusieurs mois ! C’est génial ! Ça veut dire que tu en es capable !!!

Tu pourrais peut-être t’écrire une lettre quand tu te sentiras plus libre de la cigarette. Une lettre que tu pourrais lire quand au bout de plusieurs tu as envie de craquer.
Est-ce que tu vis avec des fumeurs ?
Moi mon conjoint a arrêté avant que je tombe enceinte, soit il y a 4 ou 5 ans et moi j’ai toujours continué. En ce moment il recommence et c’est clairement ma faute. Ben oui, tu me diras, sije ne fumais pas, il n’y aurait pas de cigarettes à la maison, il ne lui viendrait pas à l’idée d’aller en acheter.
Alors j’ai peur, je me mets la pression en me disant qu’il faut que j’arrête vite avant que ce soit difficile pour lui d’arrêter. Surtout qu’il m’a témoigné il y a à peine 2 jours que la cigarette lui avait manqué durant sa journée, au travail !!!
Lui, il avait arrêté comme ça.
Juste comme ça, sans rien.
Il avait trouvé ça dure mais voilà. Je n’ai pas le souvenir qu’il est été infernal. Il n’a pas prit 30 kilos.
Il a arrêté d’un instant à l’autre, alors que moi je continuais. Ok je faisait attention à ne pas trop l’enfumer.

Pfff, je suis minable. Franchement, il faudra que je me rattrape.
Tu voisen écrivant ça je prends conscience que je lui trouve quelques vilains défauts qui m’insupportent alors que à côté de ça, il est fort qu’en même.

Sur ces bonnes notes, je vais vous laisser la parole :wink:

Coucou Paradoxale,

Je sens une grande tristesse en toi mais cela va aller mieux.

Non tu n’es pas minable, tu souffres simplement.

Si tu n’étais pas quelqu’un d’exceptionnel, tu ne seras pas là. Et oui, sur des milliards de spermatozoides, il y a un un qui a gagné la course et conquis l’ovocyte. C’est toi. Tu es également unique et tu possèdes toutes les ressources en toi pour mieux vivre.

Aujourd’hui, c’est un combat contre la cigarette. Hier, c’était le handicap.

Les émotions font partie de la vie. Mes deux fils sont ultra sensibles aussi. Même s’ils se font blesser. Ça fait mal certes mais ils deviendront plus intelligents et aptes à comprendre les autres.

Pourquoi car là compassion et l’empathie proviennent du terme pathos (la souffrance en grec). Après c’est à toi de transformer cette souffrance en quelque chose de beau.

Les artistes utilisent généralement cette souffrance pour créer et susciter de l’émotion ou du bien-être chez les autres.

Essaie de te réconcilier avec toi en prenant le temps de contempler (un bain, des odeurs, du maquillage, regarder le temps ou les nuages, dessiner, colorier, respirer l’air, ramasser des feuilles de couleurs dorées…). Regarde les choses de manière plus détaillée (couleurs, aspect, nuances…). Écoute les sons qui sont autour de toi (le vent, la musique, le rire d’un enfant…). Ressent la chaleur et le froid, le dur, le doux… Toutes ces choses qui sont autour de toi.

Si tu ne peux plus as te motiver pour faire du sport ce n’est pas grave, ce n’est pas important.

Essaie de te reconnecter au monde qui t’entoure.

Pour mon histoire, elle est compliquée. Elle a un début très triste mais une suite heureuse. Peut-être un jour, je raconterai mon combat mais pas maintenant

2 « J'aime »

Merci Nani,

Je n’ai pas eu le temps de te répondre convenablement mais je te tenais juste à te remercier car ton message me fait chaud au coeur.

Je vais suivre tes conseils et juste contempler ce que la vie a de meilleur.
En attendant, prend soin de toi :wink:

1 « J'aime »